La boiteuse

2 août 2017

Auteur : Françoise Grard
Genre : Thriller – Jeunesse
Edition : Gulf Stream
Collection : Electrogène
Pages : 245 pages
Parution : 03 octobre 2016

Résumé :
Je n'aurais pu dire pourquoi cette certitude se glissait en moi comme un serpent froid entre mes omoplates. Seulement que je savais que mon salut ne passerait plus par lui ; une évidence monstrueuse qui ne me révoltait même pas. Wilfred ne viendrait plus.
Trahie par Wilfred, qui l'a abandonnée seule et blessée au milieu des Highlands désertes, Aurore, revenue infirme d'Ecosse, se protège des autres et de l'amour comme elle le peut. La jeune femme se reconstruit à tâtons et étouffe en elle colère et angoisses, bien décidée à ne plus jamais entendre parler de celui qu'elle a tant aimé. Mais à la suite d'étranges révélations et de signes inquiétants, elle doit se résigner, malgré elle, à remonter sa piste. Tandis que le mystère s'épaissit, elle s'aperçoit que, prise au piège des apparences, elle s'est trompée sur lui. Découvrir la vérité sur Wilfred entraînera la jeune fille au cœur de lourds secrets et d'un terrible drame familial.

Mon avis :
Depuis que j’ai lu Memorex de Cindy Van Wilder, je voulais découvrir d’autres titres la collection électrogène de Gulf Stream. Le premier roman que j’ai trouvé en librairie est La boiteuse. Le thème de la reconstruction après une blessure qui laisse des séquelles m’intéresse beaucoup. De plus c’est un thriller, un genre que j’aime beaucoup même dans le genre Young Adult.

On rencontre une jeune fille, qui part en voyage en Ecosse avec son petit-ami. Elle va avoir un accident dans la lande déserte, son compagnon va partir chercher de l’aide mais il ne va jamais revenir. Une fois rentrée en France, elle va essayer de comprendre ce qu’il s’est passé lors de ce voyage. Le synopsis est assez simple, une trahison et un accident qui vont tout remettre en question. Soit une fin, soit un nouveau départ. Que va choisir le personnage principal ? Le roman est centré sur un personnage, et j’ai aimé le découvrir à fond. On va apprendre son passé, mais surtout ses réflexions dans le présent. Elle va devoir se battre pour retrouver sa vie d’avant. Mais elle se rend compte qu’elle a évolué depuis, et elle se demande ce qu’elle veut.*

Aurore est une fille banale qui va rencontrer un comédien torturé, elle va se faire prendre dans ses filets. Puis, il l’abandonne alors qu’elle est blessée au milieu de nulle part. Je n’aime pas les personnages principaux qui se lamentent, qui se morfondent et qui n’agissent pas. C’est ce qu’il se passe dans une partie du roman pour Aurore et pourtant cela ne m’a pas dérangé. Soit j’évolue, ou alors l’auteure a réussi à écrire ces moments de façon à ne pas s’appesantir sur les complaintes, mais plutôt sur les possibilités de changement qu’elles peuvent générer. Petit à petit, on se rend compte qu’Aurore a plus de ressources qu’on le penser. Elle m’a surprise plus d’une fois. Wilfred est le compagnon d’Aurore dans la première partie du roman. Il va disparaitre sans que l’on sache pourquoi. Il y a quelque passage qui peuvent donner des indices, le « pourquoi » de sa disparition m’a surprise mais ma fin malheureusement pas du tout. Il y a pas mal de personnages secondaires, plus ou moins développés. Ça va de la sœur très proche, au père absent, en passant par la meilleure amie ou l’ex garce.

Pour conclure, j’ai plutôt bien aimé le roman. Il y a des éléments que j’ai apprécié et qui m’ont surprise (les rebondissements de l’intrigue notamment) mais malheureusement, je me suis doutée de la fin assez tôt.  

✷✷

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire