Les Revenants, tome 1

12 juillet 2017

Auteur : Seth Pathick
Genre : Science-fiction – Thriller
Edition : Edition Michel Lafon
Pages : 412 pages
Parution : 27 aout 2015

Résumé :
Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges, parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s'était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître ...

Alors que chacun tente d'accepter l'impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d'assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population.

Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l'effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?

Mon avis :
J’ai acheté ce livre lors d’une vente privée Michel Lafon en décembre. C’est un roman inspiré d’une série Canal+ sorti en 2012. Le thème du roman m’a tout de suite interpellé (les morts qui retourne à la vie, c’est cool). J’ai apprécié ce roman, mais malheureusement la fin du roman m’a laissé sur ma faim. Mais il m’a donné envie de regarder la série.

On se retrouve dans les Alpes françaises, dans une ville près d’un barrage hydraulique. On rencontre les habitants qui vivent tranquillement leur vie, malgré les drames qui ont jalonné l’histoire de la région. Petit à petit, des personnes décédées reviennent à la vie, et reprennent leur vie juste avant leur décès. Les habitants vont osciller entre la joie, l’espoir, la peur et l’effroi. En parallèle, le barrage et la centrale électrique font face à des problèmes inédits. Serait-ce lié ? Le synopsis vend du rêve selon moi. On a un phénomène impossible, mystérieux mais qui redonne de l’espoir. En plus, des agressions horribles reprennent après 8 ans d’arrêt. Et puis, s’en suivent des événements bizarres et possiblement dangereux. J’aime beaucoup quand il y a des questions avec lesquelles on n’a pas de réponses rapidement. Mais j’attends des réponses quand même, à un moment donné. Or, là, le roman se finit et les questions restent en suspens. N’ayant pas réussi à savoir si l’auteur allait écrire une suite, la fin ne me plait pas. Je pense que je vais regarder la série, en espérant avoir des réponses. J’ai eu l’impression, du fait que ce soit tiré d’une série, que par moment l’histoire était lente et par moment, elle était rapide. Le rythme était inégal selon moi.

Les personnages sont nombreux, certains sont intéressants (notamment les morts qui sont revenu à la vie), d’autres sont fades et insipides (globalement les vivants). On rencontre les Seguret, une famille qui a perdu une fille lors d’un accident de bus. Les parents se sont séparés suite à ce drame. Claire, la mère, fréquente un illuminé religieux (ho, le jugement de valeur) qui a créé un foyer pour que tout le monde puisse s’y réfugier. Léna, la fille de Claire, fait la fête et désobéit à ses parents depuis la mort de sa sœur jumelle. Quand Camille Seguret va revenir à la vie, la famille va tenter de se resouder. Pierre (l’illuminé religieux) a créé un groupe de parole pour les proches qui ont perdus des êtres chers. Il a aussi créé un foyer ouvert à tous. Il semble assez au courant de ce qui se passe dans la ville. Simon s’est donné la mort le jour de son mariage, il laisse sa fiancée enceinte. Elle va se reconstruire avec le commandant de gendarmerie de la ville. Quand Simon va revenir, il va tout chambouler dans la vie d’Adèle. 


Pour conclure, c’est un roman de science-fiction avec une pointe (toute petite, minuscule pointe) de thriller. Le mélange est intéressant, et le roman est bien mené. Comme il n’y aura surement pas de tome 2 rapidement, je regarderai la série pour avoir des réponses. 

✴✴✴

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire