Mansfield Park

31 mai 2017

Auteur : Jane Austen
Genre : Classique
Edition : 10/18
Pages : 646 pages
Parution : 19 Juillet 2012

Résumé :
Fanny Price est issue d'une famille pauvre qu'elle quitte à l'âge de dix ans pour vivre avec son oncle et sa tante, Sir Thomas et Lady Bertram, à Mansfield Park. Sir Thomas désire en effet aider Mrs. Price, la mère de Fanny et la sœur de Lady Bertram, en prenant en charge l'éducation de Fanny.

Celle-ci est donc élevée avec ses cousins, légèrement plus âgés qu'elle, Tom, Edmund, Maria et Julia, mais il lui est presque constamment rappelé qu'elle leur est inférieure. Seul Edmund fait preuve de gentillesse à son égard ; Maria et Julia la méprisent, Tom ne lui prête pas attention. Fanny maintient une correspondance régulière avec son frère William, officier de la Royal Navy. Elle acquiert en grandissant, notamment au contact d'Edmond, un sens moral qui lui sert de guide pour toute chose. La gratitude et l'affection qu'elle éprouve à l'égard de son cousin se transforment au fil des ans en un amour qu'elle garde secret.

Les jours passent calmement à Mansfield Park, jusqu'au jour où Lord Bertram part aux Caraïbes et que de nouveaux jeunes gens font leur arrivée dans les environs : Mr. et Miss Crawford, frère et sœur de la femme du nouveau pasteur. Leur arrivée bouleverse la vie austère de Mansfield Park, sous les yeux de Fanny...

Mon avis :
Après avoir lu Emma, il y a quelques jours, j’ai attaqué Mansfield Park. Je partais sans a priori, et sans attente particulière, si ce n’est que je savais que j’allais apprécier ce moment de lecture. Encore une fois, la lecture d’un Jane Austen se sera soldée par un coup de cœur.

Dans ce roman, on suit la vie des habitants de Mansfield Park pendant une période donnée. Les maitres des lieux, Sir et Lady Bertram vont accueillir leur nièce Fanny chez eux, afin de pouvoir l’éduquer et lui permettre de rencontrer des jeunes personnes de son âge, de rentrer dans le monde. Petit à petit, les personnages et surtout Fanny, vont rencontrer d’autres personnes qui vont bouleverser leur quotidien. J’ai adoré l’intrigue. Il n’y a pas beaucoup d’action, c’est un roman assez contemplatif vis-à-vis de Fanny et de ses sentiments et émotions par rapport aux événements. J’ai un petit regret, qui est que je m’attendais à la fin, je l’ai vu venir dès les premières pages. Ça avait déjà été le cas dans Emma, mais j’étais moins sûre de moi, quant au fait que Jane Austen allait réellement finir son roman de la façon que j’avais imaginé. De plus, j’étais complètement conquise par cette fin. Dans Mansfield Park, j’aurais préféré une fin différente, qui m’aurait surprise. Là, ça fait un peu solution de facilité, mais néanmoins, c’est la fin la plus logique et la plus réaliste que l’auteure pouvait écrire. Donc, finalement ça me contente quand même.

Au niveau des personnages, Fanny est le personnage principal de ce roman. Une fois n’est pas coutume (en tout cas, dans les romans de Jane Austen que j’ai lu), Fanny est une jeune fille calme, extrêmement timide et de faible constitution. On va la suivre depuis son arrivée à Mansfield Park jusqu’à son départ lorsqu’elle sera mariée. Elle vient d’une famille pauvre de la côte sud de l’Angleterre. A 10 ans, elle arrive chez son oncle et sa tante. Elle va devoir s’adapter à sa nouvelle vie. J’ai beaucoup aimé Fanny, mais je préfère les personnages forts de Jane Austen. J’aurais préféré qu’elle partage plus ses émotions et ses ressentis avec les autres personnages. Edmond, le cadet de ses cousins, va très vite devenir son confident et son protecteur à Mansfield Park. J’ai trouvé ce personnage un peu trop lisse, ses défauts ne sont pas mis en avant. On a l’impression qu’il est parfait. Il est certes trop gentil et voit le bien partout, ce qu’il va le conduire à être pasteur. Les autres cousins de Fanny sont plus effacés, ils vont servir à montrer que Fanny est inférieure à eux et à la société où ils évoluent. Mais le retour de bâtons va être terrible pour les trois. Et ça, j’ai adoré. Ils vont subir des épreuves en corrélation avec ce qu’ils ont fait subir aux autres, un genre de mauvais karma ! Ces personnages vont rencontrer plusieurs jeunes personnes, et notamment Miss et M Crawford qui vont secouer les habitudes et les sentiments des habitants de Mansfield Park. J’ai aimé ces personnages, qui ne sont pas tout blanc. Ils ont un éventail de personnalités, tantôt agréable et serviable, tantôt opportuniste et joueur.

Pour conclure, j’ai eu un coup de cœur pour ce roman. Contrairement à Emma, c’est moins les personnages que la fresque de la vie dans une famille anglaise du 19ème siècle qui m"a vraiment plu. J’ai hâte de lire Northanger Abbey et Persuasion de l’auteur. 

🎔🎔🎔🎔🎔

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire