Red Rising, tome 1

15 mars 2017

Auteur : Pierce Brown
Genre : Science-fiction, jeunesse
Edition : Hachette Roman
Pages : 476 pages
Parution : 17 Juin 2015

Résumé :
« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »

Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Mon avis :
Cela faisait quelques mois que je voyais Red Rising sur les blogs littéraires mais je ne m’étais pas vraiment penchée sur le roman. Puis en allant dans une librairie à Bordeaux (librairie Mollat, elle est chouette comme librairie), je l’ai vu à moins de 8 €. Je me suis donc jetée dessus. Et je ne regrette pas. Ce livre est incroyable.

On commence le récit avec un adolescent issu de la classe sociale la plus basse, dans un peuple ou les classes sociales sont démarquées avec des couleurs. Après un drame, il va être enrôlé par une forme de résistance. Il va devoir traverser des épreuves pour devenir l’élite de la société. J’ai adoré ce récit, l’histoire est très originale. On retrouve une société qui est hiérarchisée en couleur en fonction de leur importance et leur utilité. Et si au début, j’ai été perturbé par ces couleurs (il y en a beaucoup), je me suis vite prise au jeu. Je savais qu’une partie du roman aller être plus centré sur de la tactique militaire. Je redoutais cette partie, et finalement c’est celle que j’ai préféré, car on comprend en même temps les subtilités de la société, dans laquelle évoluent les personnages. Le personnage principal va se retrouver à l’institut qui est une métaphore de l’époque gréco-romaine. En fait, les strates les plus hautes de la société, font énormément référence à cette mythologie. Je suis fan de mythologie en général et j’ai adoré retrouver les références, que ce soit au niveau des noms, ou des dieux.

Le personnage principal, qui est le narrateur, s’appelle Darrow. Il est un adolescent casse-cou qui travaille dans la mine, au poste le plus dangereux. Il apprécie sa vie, car elle est sans surprise. Sa vie n’est pas forcement agréable ou un rêve mais il est heureux, avec sa famille et ses amis. Après un drame, il va presque tout perdre. Il va accepter d’intégrer les plus hauts rangs de la société. Et la son personnage va commencer à évoluer. J’ai adoré l’évolution de Darrow. J’aime beaucoup quand un personnage évolué lentement et surtout en accord avec les événements auxquels il est confronté. C’est exactement ce qui se passe dans ce roman pour Darrow. Il est content de sa vie malgré la pénibilité de celle-ci. Par la force des choses, il va revoir son jugement et entrevoir des possibilités auxquels il n’avait jamais pensé jusque la. Il va être entouré de beaucoup de personnages secondaires, qui vont aller et venir le long du roman. De ce fait, ils sont peu développés. J’espère qu’on les reverra dans les tomes suivants et qu’ils seront plus mis en avant.

L’écriture est fluide et visuelle. Grâce à la carte, on visualise l’avancée des personnages. Malgré tout, au début du roman, j’ai été un peu perdue dans les lieux (qui ne figurent pas sur la carte) mais cela ne n’a pas trop gêné dans mon avancée.

Pour conclure, ce tome 1 est incroyable. Ce n’est pas un coup de cœur, car il y a trop de données à intégrer. Ce livre est un tome introductif mais sans les longueurs qui vont généralement de pair. Il est introductif dans le sens que l’on découvre un univers complexe, le roman est donc assez dense. Je vais rapidement me procurer le deuxième et le troisième tome.

Red Rising : (saga terminée)
-    Red Rising
-    Golden Son
-    Morning Star

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire