Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers

10 février 2017



Auteur : Benjamin Alire Saenz
Genre : Contemporain – Jeunesse
Edition : Editions PKJ
Pages : 359 pages
Parution : 18 Juin 2015

Résumé :
Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.



Mon avis :
Il fallait bien que je le lise un jour… C’est fait ! Et je suis contente d’être sortie de ma zone de confort. Les romans contemporains ne sont pas du tout ma tasse de thé. Je ne me dirige pas d’instinct vers ce genre et pourtant je suis rarement déçue. Peut être parce que je choisis des livres qui ont déjà été encensés par la critique, et donc que je ne prends pas beaucoup de risque.
Cette chronique ne pourra jamais refléter ce que j’ai ressenti en lisant ce livre. C’est un coup de cœur et surtout j’ai appris sur moi-même grâce aux personnages. Pour tout ça merci à l’auteur.

Je ne vais pas expliquer de quoi parle ce livre. Si tu ne l’as pas lu, tu fermes ton ordinateur et tu te dépêches d’aller à la librairie la plus proche pour l’acheter. Et s’il n’est pas en rayon, fais un scandale. Je ne pense pas que tout le monde doivent lire certains livres réputés comme classique ou extrêmement populaire, finalement je vais peut-être changer d’opinion ou, du moins, la nuancer.

L’histoire est magnifiquement bien écrite. Le plume d’Alire Saenz est magique, elle m’a entrainé dans l’histoire à une vitesse fulgurante. Elle m’a fais tourner les pages encore et encore. Les chapitres sont courts, voire très court. D’habitude, je n’aime pas ce genre de mise en page, et j’ai été déstabilisée les premières pages. Mais pour ce livre, c’était parfait, ça aide à se mettre à la place des personnages. Il y a beaucoup de dialogues et peu de descriptions, encore quelque chose dont je ne suis pas fan habituellement, mais ça roule. J’en voulais encore plus.

Dans un roman, je recherche l’action, le suspense quelque chose qui va me tenir en haleine. Avec Ari et Dante, ce n’est pas vraiment le cas. Mais les personnages m’auront tellement plu. Ils sont attachants dans leur force et leur faiblesse.  J’ai préféré Ari, car je me suis sentie plus proche de lui. Mais j’aurais aimé avoir un(e) ami(e) comme Dante !


Pour conclure, un coup de cœur. J’en veux encore. Je voudrais le relire, tout de suite. La chronique est courte et ne montre qu’une infime partie de la génialitute de ce livre ! Un conseil ? Allez le lire, si ce n’est pas déjà fait. 

💖💖💖💖💖

3 commentaires:

  1. J'ai lu Aristote et Dante l'année dernière à la même époque et je me souviens parfaitement de tout ce que j'ai ressenti en lisant ce livre. J'ai fait ma critique quelques mois après et j'étais toujours sous le charme de ce livre. Depuis je l'ai relu deux fois et à chaque fois c'est un coup de cœur qui m'en apprend plus sur la vie, l'amour, moi-même. Ok, ce livre est mon préféré et ça me fait beaucoup trop plaisir que tu l'aies aimé aussi ♥ Tu préfères Ari ou Dante ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère largement Ari mais j'aurais aimé avoir un(e) ami(e) comme Dante, ça doit être vraiment fun ! Et toi ?

      Supprimer
  2. Je préfère Ari aussi, c'est vraiment un beau personnage mais je crois que je ressemble plus à Dante :)

    RépondreSupprimer