Six of Crows, tome 1

28 décembre 2016

Auteur : Leigh Bardugo
Genre : Fantasy – Jeunesse
Edition : Editions Milan
Pages : 559 pages
Parution : 18 mai 2016


Résumé :
Ketterdam : une ville grouillante de malfrats où tout s’achète si on y met le prix. Ce principe, personne ne l’a fait autant sien que Kaz Bekker, dit « Dirtyhands ». Quand le voleur se voit offrir une mission impossible mais qui le rendra riche, il réunit son équipe : un soldat assoiffé de vengeance, un tireur d’élite accro au jeu, un jeune fugueur des beaux quartiers, une espionne défiant les lois de la gravité, et une Grisha aux puissants pouvoirs magiques. Six dangereux hors-la-loi seuls capables de sauver le monde – s’ils ne s’entretuent pas avant...


Mon avis :
Depuis sa sortie en France, ce livre m’a tapé dans l’œil. Dès que je l’ai vu dans ma librairie, je n’ai pas hésité longtemps, il a vite atterri dans mon panier. J’ai lu pas mal de chroniques avant de me lancer dans ma lecture. Je ne savais pas grand-chose de l’histoire, mais les personnages m’avaient déjà conquise !

Le principal atout de cette histoire est donc les personnages. Six hors-la-loi vont devoir entreprendre une missions quasiment impossible, avec pour motivation l’appât du gain. L’histoire est riche en rebondissement, tout ne se passe pas comme prévu mais les personnages vont s’adapter à la situation. L’action est omniprésente, et les personnages sont mis en valeur suivant leur aptitude.

Un autre atout est la localisation géographique. C’est un monde de fantasy, largement inspiré des pays nordiques et notamment les Pays-Bas. Les personnages vont devoir voyager à travers l’univers mis en place par l’auteur. On y découvre des contrées différentes, que ce soit au niveau des origines des personnages ou à travers le voyage. J’aime les livres qui nous emmènent dans un univers complexe que ce soit au niveau géographique ou politique. Dans Six of Crows, j’ai été servi ! Je n’ai d’ailleurs pas toujours tout compris les aspects politiques des différents royaumes, car ils sont très peu développés.

Les personnages, parlons-en. Tout commence avec Kaz Brekker qui se voit proposer un défi dont la récompense le rendra riche. Kaz est le pur produit du Barrel (les bas quartiers de Ketterdam, où la luxure et la débauche côtoie les voleurs et les arnaqueurs). Il est sans pitié et ne résiste pas à l’argent facile. Il est le principal lieutenant de son gang. Pour quasiment tous les personnages, on apprend des brides de leur passé. Pour Kaz, on va comprendre son sentiment de vengeance qui l’habite et qui va motiver l’acceptation de cette mission. Comment vous dire que je suis complètement sous le charme de Kaz…
Inej est le bras droit de Kaz, elle espionne pour le compte du gang afin de donner des avantages non négligeable pour Kaz. Elle est aussi la personne la plus proche de lui. J’ai beaucoup aimé découvrir son personnage mais je pense que l’on a encore beaucoup à découvrir d’elle. On découvre comment elle a pu devenir « le Spectre ».
Matthias est un soldat d’élite, contraint de faire équipe avec les autres personnages. Il a été très lié avec une autre personne du groupe, ce qui va engendrer des tensions.
Nina est la magicienne du groupe. Je pense que c’est le personnage qui a le plus évolué dans le récit selon moi. Elle est partagée entre ses origines et ses sentiments.
Wylan est un expert en destruction, malgré ses origines sociales, il va sauver la mise du groupe plus d’une fois. C’est le personnage qui est le moins développé à mon goût. On ne sait pas pourquoi il a atterri dans le Barrel et dans le gang.
Pour finir, Jesper est le tireur d’élite du groupe. C’est le personnage qui m’a le moins marqué. Mais je pense que dans les tomes suivants, on en saura plus sur lui. J’espère que sa relation avec les autres personnages sera plus approfondie.


Pour conclure, j’ai adoré ce tome 1. Ce n'est pas passé loin du coup de coeur, mais il y a des éléments que je n'ai pas compris tout de suite, notamment au niveau politique... L’histoire est riche en rebondissement et les personnages sont très intéressants. L’écriture de Leigh Bardugo est addictive, et très fluide. Le livre finit sur un cliff-hanger de malade, qui donne qu'une envie : lire le tome 2 le plus rapidement possible. 

🌟🌟🌟🌟🌟

2 commentaires: